Une histoire du comptoir...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une histoire du comptoir...

Message par Renu Vildlora le Mar 7 Juil - 0:12

Un soir de semaine, après une dure bataille aux goulets de warsong aux côtés des elfes de la nuit, la pluplart des aventuriers se ressemblent pour pleurer leur perte ou acclamer leur victoire au "Cochon siffleur" célèbre taverne de Stormwind ouverte jusqu'à 4h du matin, voir plus... Selon l'humeur du patron. Il y a toujours un boucan digne de la course de poulet de la foire de Sombrelune avec la populace locale. A travers les nombreux guerriers, mages, paladins, chasseurs et j'en passe, une gnomette nommée "Yupa" au cheveux court et brun s'est attribué une table où elle raconte les histoires les plus belles comme les plus horribles. Entre les couverts et les chopines qui s'entrechoquent, une petite voix aigüe raconte l'histoire de "Renu Landebrume et sa triste histoire"..



"La gnomette tousse bruyamment"

-Bon, où j'en étais moi.. ? Ah oui ! L'histoire de la famille Landebrume. C'était une famille de noble habitant lordaeron, au sud de Stratholme dans une grande maison où il faisait bon vivre et où la nourriture ne manquait pas.  


La famille était composé d'un père "Vulis Landebrume" une homme dans la cinquante, attaché à la main d'argent et porte étendard du royaume du nord. Autrement dit il était respecté et respectable.
 
La mère "Tyriuna Landebrume" était connu pour son aide au sein de la main. Cuisine, Bandage, Couture et Suture n'avait aucun secret pour elle. Appréciée de tous, la Dame avait le pouvoir d'apaiser les moeurs et les douleurs.

La fille "Sophidia Landebrume" toute jeune de 25 ans, était rentré dans l'église et c'est faite prêtresse. En ce qui la concerne, je n'ai pas beaucoup d'information.

Les 2 fils "Jiluo Landebrume" avait 19 ans lors de l'évènement tragique. Jeune homme prometteur dans le combat et le soin, il fût affecté à la main d'argent comme écuyer.

Et le dernier "Renu Landebrume" âgé de 20 ans, fière et humble veillait sur la famille en l'absence du paternel. Il aimait beaucoup étudier et explorer de nouvelles régions.  


"Des chuchotements, des cris, des bruits de claque s'entendaient dans toute la taverne, mais ça ne gênait pas la gnomette"
-un soir, la veille de l'invasion du fléau. Vilus fût appelé à sa garde afin d'assurer la protection du royaume de lordaeron. La nuit était calme, tout le reste de la famille, c'était rassemblé au tour de la cheminé avec les bonnes et les serviteurs.  Renu était bien en poste autour de la maison, mais les nuits étaient longues et le sommeil se faisait rare en journée. Les champs verts à perte de vue, encourageait la sieste à la belle étoile...

Il s'assoupit un moment, il se disait "Qu'est ce qu'il peut arriver ? De toute façon si un orc passe, je l'entendrais et de loin !", les yeux de Renu se fermait naturellement.. Mais quelque chose d'horrible le réveilla !

"La gnomette monte sur la table d'un coup, le public est surpris"

Des cris qui vous glace le sang, des hurlements qui pouvait être celui de la mort elle-même ! La maison était à feu et à sang ! Renu sursauta, il ne se posa même pas la question "Qu'est ce qui se passe ", qu'il se lèva et se diriga vers la maison, mais il était trop tard. Une main sort du feu, la peau calcinée.. C'était Jiluo... Il aperçu ces yeux dans le feu qui rongait son corps. L'aîné était perdu, désorienté. Il ne pouvait plus rien faire pour lui, c'était trop tard. L'odeur de la chair brûlé parvient au nez de Renu, c'était atroce.

En se retournant, Il pu voir plusieurs créatures qui n'était pas des orcs, mais une des créature avait les entrailles trainaient à même le sol, les yeux asséché, la peau pestiférée et les côtes extériorisées.. une goule. Une autre ressemblait à une araignée dont la magie noir avait torturé, mutiler puis ranimer après avoir pourri son corps pendant des mois.. 3 formes squelettiques apparu en sortant des fenêtres du bâtiment calcinés. Des guerriers squelettes dont le seul but est de tuer et ravager tout sur leur passage. Renu n'avait jamais vu ça, il pris peur et s'enfuit avec son cheval dans la chaînes de montagne au sud de la région espérant retrouver sa mère et sa soeur.

"La gnomette redescend de la table et reprend sa Tonneblonde dans la main"
-Bon c'est pas tout mais ma chopine est vide ! Qui paye sa tournée ? Pour la suite, ça sera une prochaine fois.


Dernière édition par Renu Vildlora le Jeu 30 Juil - 10:37, édité 5 fois
avatar
Renu Vildlora
Chef de classe

Messages postés : 122

Feuille de personnage
Race: Humain
Âge : 30 ans
Descritpion:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une histoire du comptoir...

Message par Renu Vildlora le Mar 21 Juil - 11:51

Plusieurs semaines après la première soirée, les aventuriers connaissaient la musique. Après la bataille d'arathi, après plusieurs verres d'eau de vie de Darnassus, un elfe s'écroule sur la table en bois massif de la taverne, faisant ainsi voler de la nourriture, des verres, des couverts et des fourchettes. Une silhouette de petite taille était à l'entrée de la taverne.

-Oulàlàlà, c'est le bordel ici… Faudrait que je change d'endroit de beuverie à l'avenir..

La gnomette s'installe dans un coin avec certaines connaissance qui partage les mêmes goûts pour les histoires et la boisson que Yupa

-Salut, vous voulez savoir la suite de l'histoire de Renu, c'est ça ?

Tout le monde acquises.


-Parfait, j'en étais où déjà… Ah oui ! La fuite dans les montagnes…Après que Renu est vu l'attaque du fléau, il partit vers les montagnes d'Alterac.

Renu était fatigué, le matin se levait à l'horizon et il était toujours sur son cheval galopant au loin. La lumière se mit à briller sur son visage. Ces yeux se fermaient naturellement mais un sentiment de peur, le sentiment que les créatures morbides avaient la possibilité de le rattraper l'empêchait de s'assoupir sur son cheval. Encore sous le choque, Renu se posait beaucoup de question.
-Bon sang.. Mais qu'est ce qui se passe ? Je n'avais rien vu de telle "pensait-il" Est ce que ça serait le fléau dont on parlait dans les liv….
son cheval tomba au sol, le paladin s'écrasa au sol de tout son poids.. Après s'être relevé avec hâte, il examina sa monture qui ne semblait ne plus donner signe de vie. Une plaie béante et purulente sur la croupe du cheval devait en être la cause.
-Une morsure ? Et je ne l'aurais pas vu.. Quel imbécile. Je ne vais pas te laisser dans cette endroit pour te faire dévorer.
Il prit dans la sacoche accroché à la selle une torche et un silex. Il allumait la torche et commencait à calciner le corps de la bête.
Une sombre fumée commençait à s'élever dans la vallée. Renu se dirigais vers le lac au sud de lordaeron pour y trouver le refuge des épéistes d'Azeroth. Plus le paladin avançait vers l'ouest, plus la sensation de fatigue s'accroissait.. Un moment, il s'appuya sous un arbre géant puis se laissa bercer par le bruit du vent. Une journée entière passait sans qu'il ne se rendit compte de rien.

La gnomette jette un sort de feu en l'air.
ET BOUM ! Un bruit sourd retentit à travers toute la région ! C'était juste énorme ! Renu se leva immédiatement et vu une fumée blanche près du lac en contre bas de la colline. On aurait dit une maison enfin ce qu'il en restait. Arrivé sur les ruines, Renu hésitait à rentrer dans les décombres de peur d'une nouvelle explosion, puis d'un pas délicat pour trouver un tonneau explosé au milieu de la pièce qui semblait être le salon.


Yupa s'assit et commence à boire une gorgée de son rhum de la baie du butin.
Puis une ombre se projeta devant Renu, la peur l'envahi, un frisson parcouru la totalité de son corps. Une créature du fléau l'aurait suivit ? Un épéiste du Lac aurait entendu aussi l'explosion ? Le paladin voulait en avoir le coeur net. Il dégaina son épée de la main droit pour faire volte-face le plus rapidement possible et avec de la chance atteindre sa cible. C'est à ce moment là que Renu sentit qu'il faisait une erreur.
L'épée, dans sa lancée, s'enfonça dans le bras de l'ombre.
-"BORDEL QU'EST CE QUE TU FAIS !" s'écria la forme maintenant blessé et repoussé en arrière.

La magicienne soupira un grand coup.
C'est un nain, Thurendil Barbe d'argent-bras de roc.

Elle finit son verre puis regarde sa Gnomontre.
-Déjà 3h du matin ! Zut, mon ami va m'attendre ! Désolé je dois y allez !
Un éclair envahit la pièce puis plus rien, plus de gnomette, plus de rire mais une ambiance de plomb.
avatar
Renu Vildlora
Chef de classe

Messages postés : 122

Feuille de personnage
Race: Humain
Âge : 30 ans
Descritpion:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une histoire du comptoir...

Message par Renu Vildlora le Dim 9 Aoû - 21:26

Un soir au cochon siffleur, un groupe d'aventurier faisait halte afin de se reposer des combats menés le jour-même. Une bouteille d'eau de vie de Darnassus se vidait petit à petit. Ce soir là, la taverne était calme. La jeune gnomette fait son entré dans les lieux. Silencieuse, elle s'installe auprès des aventurier et dit :
-Bon, je continue même si vous êtes pas les même que d'habitude. Au moins vous vous m'écouterez..

Renu était tombé sur un nain, Thurendil. Dans cette maison en ruine et l'épée à la main, le paladin cria :
-Mais que faites vous ici ?!
-Je pourais vous demander la même chose, Saleté d'humain ! Regardez ce que vous avez fait !
Le nain tient son bras ensanglanté, ses doigts sont trempés de sang. Devant le fait accompli, Renu pris un bandage dans sa sacoche et l'applique sur la plaie.
Le nain reprit
: Je suis ici car j'habite ici, nom de dieu !
-Je suis vraiment désolé.. Vous vous appelez comment ?
-Thurendil.. Barde d'argent-Bras de Roc ! Et vous ? Assassin ? "grogne t'il légèrement".
-Hum... Renu Landebrume.. Paladin de Lordearon.
-Tiens.. Mais que faites-vous ici ? Vous êtes loin des terres du nord, à côté des montagnes d'Alterac..
-Nos terres sont attaquées ! Des créatures, des.. Des morts-vivants ! Je les ai vu.. Et mon frère a été tué par ces choses.. "Une larme coule sur la joue sale de Renu"
Thurendil semble ne pas comprendre... "Des monstres ? Du fléau vous dites ?
-C'est bien ça, Il dévaste tout sur leur passage !
Le nain se lève en se tenant le bras : Il faut avertir le Roi de Lordaeron ! Et au plus vite !
Sur ces bonnes paroles, les 2 hommes prennent le nécessaire encore utilisable dans les ruines. Une longue route les attendaient et les discussions émergeaient. Pourquoi la maison à exploser ? Le nain testait des nouvelles poudres. Pourquoi un nain si loin du Sud d'Azeroth ? Pourquoi le Fléau est il arrivé sur nos terres… Plus les questions se posait dans la tête de Renu, plus le trajet se réduisait, atteignant leur but.

Yupa boit un coup de rouge, ces lèvres sont encore rougit par le vin puis reprend.
-Renu n'a pas fait le bon choix en faisant ça… Il allait réaliser quelque chose qu'aucun d'entre vous n'aurait jamais oser faire. Pauvre Pauvre Renu… Si seulement tu avais écouter Thurendil avant de foncer tête baisser là où il ne fallait pas…
Un flash énorme envahi la pièce de l'auberge, une incantation magique et un bâton levé au ciel suffisait à Yupa pour disparaître dans la nuit.

Une fumée épaisse s'évapore peu à peu sur le pont entre le quartier des commerçants et la place de la cathédrale de Stormwind. Yupa sort d'un petit saut de la brume créer par son sort. Elle commence à marcher vers l'orphelinat puis frappe à la porte.
3 petits coups sont donnés avec délicatesse, presque en éfleurant la porte de ses phalanges.
Une voix masculine chuchote :

-Qu'est ce que tu veux Yupa ? Tu sais bien que ce n'est pas une heure pour venir me voir, en plus il y a des enfants ici..
-Oui, je sais, "son sourire disparait et son visage s'assombrit" mais c'est bientôt son anniversaire et je doute qu'il soit mort comme ça. Dans la Baie de Menethil, j'ai trouvé une bouteille avec une lettre à l'intérieur près de l'épave du "Pourfendeur" de la horde et du "Pontet d'argent" de l'alliance. Je ne sais qui l'a écrit mais elle dit..
La voix derrière la porte coupe la gnomette
-Tu sais bien que personne n'est sorti vivant de la bataille de la Baie de Menethil, même pas un membre de la horde n'a pas survécu. Les corps des soldats de l'alliance ont été repêcher et identifié par les familles.
-Oui mais il n'avait pas de famille donc comment a t-il pu être dans le registre des soldats morts  ? Quelqu'un essaye de nous cacher quelque chose.. C'est aberrant.
Yupa commence à dessiner des papillons de lumière avec sa baguette, la voix s'arrête un moment pour regarder d'un yeux par la petite fenêtre de la porte
Tu devrais arrêter de le chercher, tu gâche ta vie et ton talent à raconter son histoire à tout Ironforge et stormwind réunit juste dans l'espoir qu'un soir quelqu'un de l'alliance te dise de vive voix "Mais je le connais, je l'ai même vu". Tu perd ton temps.
-NON ! Je n'abandonnerais pas ! On l'a lâché trop tôt ! Il était pas destiné à devenir ça, ni à terminer comme ça. J'ai des indices, la lettre mentionne le Viaduc de thandol et d'une elfe habitant près de la Retraite de Raynewood mais je n'ai pas plus d'information.
-Très bien Yupa, je vois que je ne peux pas te dissuader de partir de la capitale. Je t'en prie, tiens moi au courant de tes recherches et si tu as besoin d'un coup de main, tu sais où me trouver.
-Merci mon vieille ami.. Je n'y manquerais pas. Je repasserais dans la capitale Naine dans exactement 12 nuits. Je pense que j'aurais le temps d'aller voir l'elfe..
Yupa fait apparaitre un portail vers Ironforge, le pas léger, elle traverse le portail, ressentant la chaleur des forges du Roi puis disparait dans la nuit sombre et le clair de lune.
avatar
Renu Vildlora
Chef de classe

Messages postés : 122

Feuille de personnage
Race: Humain
Âge : 30 ans
Descritpion:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une histoire du comptoir...

Message par Renu Vildlora le Mar 24 Nov - 22:43

Les nuits passaient, Stormwind était au plus calme. Au petit matin, la garde patrouille, aucune menace à l'horizon. Dans la vallée des héros, une lumière au milieu du pont illumine les pêcheurs.
Un portail s'ouvrait, les senteurs de Darnassus s'en échappaient comme si une brise d'une autre température vivifiait les alentours, puis une ombre sort de celle-ci.

-Ouf…J'en pouvais plus de tout ce voyage.. Epuisant d'être à dos de Mékatrotteur.
Yupa se dirigeait vers la taverne du cochon Siflleur, afin de souffler un coup.
Elle marmonnait en se dirigeant vers l'établissement :

"Donc il serait toujours vivant, si l'elfe dit vrai, c'est une bonne chose".

La mage entra dans la taverne du cochon siffleur sans dire un mot. Elle s'installa a sa table et demanda au serveur :
"Pouvez vous m'apporter de l'eau chaude et des graines des vert prairie de Mulgore ?"
Le serveur, un homme dans la cinquantaine et les cheveux poivre et sel, lui répond "Vous avez de la chance, gnome. Les graines sont fraîches de ce matin ! Nos fournisseurs viennent de nous les livrer !"
"Bien, bien ça va me permettre de me réveiller…"

Le serveur d'un pas non équilibré, descendit de l'étage. Yupa connait ce serveur, tous les soirs, il est là, présent. Prêt à donner la bière et le soupé aux aventuriers. Un homme bien selon elle. Au bout de 5 min, l'homme revient avec un récipient contenant l'eau bouillante et de l'autre les graines. La mage n'était pas dans son assiette. L'humain se permit de s'asseoir face à elle puis s'exclama :
"Allons ! C'est la première fois que je vous vois dans cette état mage ! d'habitude vous amusez la foule avec vos histoires ! Qu'est ce qui se passe ?"
"Oh vous savez, je viens de découvrir des choses sur une personne que j'apprécie, enfin maintenant que je sais qu'elle est vivante ! Mais vous ne connaissez pas la suite de l'histoire de Renu Landebrume ?"
"Ah non, mais je l'attend avec impatience !"
"Alors je vais te la raconter !"
avatar
Renu Vildlora
Chef de classe

Messages postés : 122

Feuille de personnage
Race: Humain
Âge : 30 ans
Descritpion:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une histoire du comptoir...

Message par Renu Vildlora le Mer 25 Nov - 18:40

Les frontières de lordearon sont proches, le nain et l'homme sont à 3 lieux de leur objectif ! Dans l'impatience la plus totale, aux portes du château, ils n'attachaient même pas leur monture. Après la grande cour où le roi contemplait le peuple lors des grandes fêtes, 2 gardes étaient postés la porte. Renu s'avança comme si les gardes allaient l'accueillir à bras ouvert.

"Halte ! Que faites vous là ?!"
Renu prit la parole :
"Nous avons une nouvelle de la plus haute importance à faire parvenir au roi et au conseil de Lordearon ! Écartez-vous !
"Celle du fléau ? Nous sommes déjà au courant mon pauvre et le roi gère l'affaire maintenant, foutez-moi le camp !
Le paladin est surpris, il ne pensait pas que la nouvelle irait aussi vite. Thurendil, d'un air serein pris le bras de Renu, le tira et dit :
"Venez paladin, si vous voulez avoir une chance de revoir le reste de votre famille, il faut faire vite !"

Les 2 hommes reprirent leur monture respective et prirent la direction de l'Est, vers la région natal du Landebrume. Après le passage dans la cité d'Andorhal et les nombreuses fermes de la région, la Thondroril était devant eux. 1 jour et demi, c'était écoulé. La fatigue était lisible sur le visage de chacun d'eux. Les sabots claquant sur le sol résonnaient dans leur tête, mais Renu atteignait la première brique du pont, une chose l'étonna. Il n'entendait plus qu'un seul bruit de galop, en se retournant il vit Thurendil à la halte avec un air sombre.

Le paladin s'exclama : "Que se passe-t-il mon ami ?"
Le nain répondit d'une voix différente de d'habitude, un peu plus grave :
-Je n'irais pas plus loin Renu, j'ai un mauvais pressentiment et je ne risquerais pas ma peau pour vous. D'après ce que vous avez vu lors de l'attaque de votre maison, je ne m'avancerais pas plus"
-Quoi ? Mais vous êtes un lâche ! Vous ne pouvez pas m'abandonner ! Je savais que je ne pouvais pas compter sur vous et que votre altruisme était bizarre !
-Vous osez me parler de la sorte ? Pour qui vous prenez vous ? Vous n'êtes qu'un jeune puceau ne portant pas votre bourse, obligé de fuir le combat pour mieux y retourner après ? Et c'est moi, Thurendil le lâche ? Sur cette phrase, je vous dis Adieu."
Le guerrier fait volte face avec sa monture et marmonne "N'importe quoi ces humains, aucun respect pour ceux qui les aide." Il donna un coup de pied si violent que son destrier se cabra puis parti à toute allure.


Renu Landebrume était si fière qui ne regarda même pas son compagnon de fortune le quitter. Il était seul, face à une zone probablement infestée de mort-vivants, de gargouilles, de monstres des cryptes et d'autres abominations.
Il prit son courage à deux mains et pris la direction de Stratholme, Bastion de l'humanité dans ce royaume du nord.


-Et c'est là que tout a basculé ! s'écria Yupa.
-Comment ça ? reprit le serveur un peu perplexe face à la suite du réçit.
-Là où Renu commit une grave erreur qui le changea à jamais, oui, oui, c'est moi qui te le dit.
La magicienne reprit une gorgée de son thé, il était encore brûlant, la vapeur était encore au dessus de sa tasse et couleur rouge.
avatar
Renu Vildlora
Chef de classe

Messages postés : 122

Feuille de personnage
Race: Humain
Âge : 30 ans
Descritpion:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une histoire du comptoir...

Message par Renu Vildlora le Mer 10 Fév - 14:50

Après ça gorgée.. Yupa pris un air sombre, l'atmosphère était moins détendue, comme si une tension dans sa parole s'était installée.

-Il n'aurait pas du..

Une larme coule sur sa joue. Avec sa main, elle vient délicatement essuyer sa peau humide.


-Désolé, je vais continuer mon histoire.

Le serveur pose une main sur l'épaule de la magicienne comme s'il tentait de réconforter la petite gnomette.

Renu continua sa traversée dans Lordearon et les paysages avaient légèrement changé. Une lourdeur dans l'air appuyait sur les épaules de l'homme. L'impression d'une terre asséchée à l'horizon, d'une vie passée alors qu'il y était, il y a peine quelques jours… Quelque chose dans l'air avait changé. Sur sa route, il croisait plusieurs réfugiés, des blessés, des mutilés… Des morts ramassés sur le bas-côté à la charrette… La pestilence était nauséabonde.
Lors de son arrivé au Thondil, 2 gardes se mirent en travers.

-"Halte ! Vous ne passez pas, les citoyens ne sont admis à rentrer en zone de guerre"
Renu répondit "Je ne suis pas un simple citoyen, il faut que j'y retourne sauver ma famille !"
-Peut-être que votre famille est en sécur…."
Le paladin fit un geste du pied à cheval, qui mit la bête hors d'elle ! Le pas était devenu un grand galop en 1 seconde, les gardes se poussèrent naturellement du chemin, de crainte d'avoir des contusions.
La route fut longue pour atteindre Stratholme, 2 jours et 2 nuits fussent nécessaire. Renu se cachait des morts près des montagne qui le séparait de la cité.
"Ça m'importe peu, les troupes sont déjà sur place près des différents comtés." "Où peuvent ils bien être…" "J'espère trouver des réponses à Stratholme". Il ne dormait jamais plus de 3-4h par nuit de peur de perdre du temps pour les sauver.
À son 2e jour, il vit au loin les portes de son salut, là où le voyage se terminait.
Quand il arriva aux portes, un combat faisait rage entre les morts-vivants et les humains de Lordearon. Les obscures créatures formaient à elle seule une vague noir prête à détruite et à répondre le chaos. Face à cela, Renu prit la décision de longer les falaises le menant derrière le pont.
Sur regard se porta sur la bataille. Les hommes tombaient un à un au sol, dévorés, la face broyée, le sang au sol ressemblait à une fleuve, des litres de sang… Jamais ça ne cessait.
Poussant les soldats qui tenaient les portes, le paladin parvient à entrer dans les rues du bastion du royaume du nord.
avatar
Renu Vildlora
Chef de classe

Messages postés : 122

Feuille de personnage
Race: Humain
Âge : 30 ans
Descritpion:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une histoire du comptoir...

Message par Renu Vildlora le Dim 1 Mai - 15:28

...


Dernière édition par Renu Vildlora le Dim 1 Mai - 15:32, édité 1 fois
avatar
Renu Vildlora
Chef de classe

Messages postés : 122

Feuille de personnage
Race: Humain
Âge : 30 ans
Descritpion:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une histoire du comptoir...

Message par Renu Vildlora le Dim 1 Mai - 15:31

"Arrivé dans la cité, le paladin se mit à la recherche de sa sœur et de sa mère. Les visages dans les rues étaient figés comme s'ils attendaient leur heure et que cela était une fatalité. Plus d'espoir, plus de sourire, plus de vie...
À la grande place de la cathédrale, une auberge du nom de "Burberry" était encore en activité, malgré le peu de monde présent dans les rues de la ville. Le désespoir avait mené certains à fuir la ville, mais la plupart mourraient et rejoignaient la horde de morts-vivants.
Une voix hurle dans l'auberge, une voix féminine et familière. Renu s'approcha de la porte pour regarder et vît un groupe partir dans la cave, 2 femmes assez jeunes. Il ouvrit la porte et se fit remarquer tout de suite. La première jeune femme aux cheveux longs et lumineux se retourna."

-RENU !
-SOPHIDIA ! S'écria-t-il.
-Tu es vivant, je suis tellement soulagé de te voir en vie.
-Moi aussi, je suis heureux que tu sois là. Où est mère ?
"La prêtresse s'assombrit"
-Mère est... Là. Elle montre l'escalier vers la cave.

"La deuxième jeune femme remonte l'escalier lentement, c'était la tenancière de l'auberge. Une femme élégante aux cheveux châtains et les yeux clairs."
-Venez vite, elle ne va pas bien...

"Les 2 membres de la Famille Landebrume descendit l'escalier en bois, les craquèlements des planches inondaient la pièce d'un seul et unique bruit. Un corps par terre était attaché au mur par des chaînes. Le paladin comprit rapidement."
-J'ai essayé de la guérir de son mal, mais rien n'y fait... Je n'y arrive pas...

"La forme sombre contre les briques gémissait et bougeait avec difficulté. Sa peau était grise, balafré par des excroissances de pustules et de chair pourrissante."

"L'homme s'effondra sur ces genoux, en regardant sa mère dans les yeux comme si une autre personne avait effacé son âme et l'avait remplacé par quelques choses de sombres. Du sang coulait lentement sur le sol comme si son humanité disparaissait progressivement."

-Tu as tout essayée ma sœur ?
-Pas tout. "Elle posa sa main sur l'épaule droite de son frère." On parle d'un ingrédient qui ralentirait son infection, si je peux me le procurer ça me laisserait plus de temps pour trouver une solution.
"Renu porta le regarda sur sa sœur et dit" -Va vite le trouver, je vais veiller sur elle..."
avatar
Renu Vildlora
Chef de classe

Messages postés : 122

Feuille de personnage
Race: Humain
Âge : 30 ans
Descritpion:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une histoire du comptoir...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum