Cahier d'Estel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cahier d'Estel

Message par Estel le Dim 13 Aoû - 17:55

Le matin, je sort dans la rue, mon âme est un flacon vide. Je ne suis qu'attente du soir, je ne suis qu'impatience d'un moment, le reste, des décors gris qui animent le temps long.

Ici, des cercles concentriques sont raturés ça et là, faits impatiemment comme pour occuper les mains

Des hommes parlent, mais leurs mots ne veulent rien dire, car ils n'ont pas ta voix
L'eau n'a aucun goût, ce n'est pas toi qui me l'a servie
Ce paysage n'existe pas, parce que tu n'est pas là pour le regarder

Ici, la tentative d'un dessin de visage, raturée férocement

Le jour se lève, ne sortons pas dehors
Dehors, il n'y à que froideur, il y à les hommes qui regardent et qui pensent
Dehors, il y à les enjeux, les défis, les problèmes
Dehors, ça me fait peur...

Bébé serre moi fort

Estel

Messages postés : 11

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cahier d'Estel

Message par Estel le Lun 14 Aoû - 17:24

Sur cette page, l'écriture est plus calme, les bords du textes sont remplis de traits s'entremêlant, ressemblant à des vagues

Je me rappelle la journée de mon départ, dans les moindres détails.
Je m'étais levée, et la personne qui était dans mon lit hier avait disparu, sans rien laisser, pas même un mot.
Je suis sortie dans la rue, et j'ai regardé au dessus de ma tête, le ciel bleu encadré par les maisons me donnait l'impression d'une rivière grimpante, dans laquelle quelques pies se baignait.
Je ne suis pas allée travailler, j'ai grimper les remparts, et je me suis allongée, baignant mon corps de soleil.
J'ai vu les nuages disparaître dans le ciel, je les ai vue s'évanouir peu à peu, et se faire oublier, j'entendais au loin les bruits de ville, les cris des enfants.
J'ai regardé le soleil qui faisait lentement son chemin de l'est à l'ouest, et je l'ai regardé se baigner sous les collines, pour aller éclairer les mondes sous-terrains.
Venue la nuit, j'ai pris froid, et je suis descendue des remparts, traînant mon âme dans les rues de Stormwynd, un homme m'a reconnu.
"Alors Estel ? On traînasse ?"
J'ai regardé cet homme, dont la vie était une pendule, il avait travaillé toute la journée aux champs, sans penser à rien, et là, il partait à l'auberge, pour ne penser à rien. Je le regardais et je comprenais avec effroi que j'étais comme lui, alors je l'ai suivi pour ne plus y penser.

J'ai bu et j'ai fumé très profondément dans la nuit, jusqu’à que je voie trouble, que ma tête soit un amalgame de brumes et de mots confus, l'aubergiste à fini par me faire sortir, ainsi que d'autres ivrognes trébuchants.
J'ai trainée ma carcasse au hasard dans la ville, je crois que j'ai fini par monter une colline.
J'étais arrivé à un endroit où l'on voyait tout Stormwynd, sa cathédrale et son château surplombant la foule de maisons, si je regardait à gauche, je pouvait voir la forêt d'Elwyn, sans fin, avec ses champs crasseux et ses mines où j'ai usée ma vie.
J'ai regardé tout ça, et j'ai craché devant moi, comme si mon crachat insultait tout ce paysage et tout ces habitants en même temps, j'étais saoule.
Je crois que c'était bientôt l'aube, alors je suis retourné à l'auberge, j'ai pris mes affaires, mes économies, et je suis partie.
Qu'est-ce que je fais ici encore une fois ?

Au bas, une tentative abandonnée d'un dessin de paysage

Estel

Messages postés : 11

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cahier d'Estel

Message par Estel le Mar 15 Aoû - 17:00

Aujourd'hui, je me suis coupée le doigt en voulant me faire une tranche de pain.
D'abord, il n'y avait qu'un trait rouge sur ma peau, puis le sang s'est mis peu à peu à s'écouler de mon doigt, puis glissant sur la table.
Mon doigt était rouge, et le liquide ne semblait pas s'arrêter de couler.
Liquide chaud...et...

Estel

Messages postés : 11

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cahier d'Estel

Message par Estel le Mer 16 Aoû - 16:07

La page est froissée, et remplie de gribouillis raturés compulsivement entre les lignes

Dans mon rêve, je vois cet ange rouge qui semble m’appeler du fond des brumes, qui m'attire.

Je plonge près de ses ailes, et je m'enfouit dans sa chevelure de feu, je me baigne dans le brasier.

L'ange m'étreint, et je me perd en lui, j'ai l'impression d'être possédée, je crois le posséder aussi, l'ange est devenu un petit oiseau rouge que je peut tenir contre mon cœur. J'entends ses murmures à mon oreille "Je suis toute à toi... Rien qu'à toi.."
Le temps n'existe plus.

Je veut le serrer dans mes mains, mais soudainement, mes doigts ne touchent plus rien, et se perdent dans le vide ; je tombe à la renverse, dans le noir, je sent mon dos s'écraser contre le sol, ça fait mal.

Du fond des brumes lointaines, j’entends la voix de l'ange qui dit "Au suivant"

Au bas, le dessin d'une aile qui se plie

Estel

Messages postés : 11

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cahier d'Estel

Message par Estel le Jeu 17 Aoû - 23:58

Je suis si heureuse, de quel coté viendra le prochain coup ?

Estel

Messages postés : 11

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cahier d'Estel

Message par Estel le Sam 19 Aoû - 0:00

Dessin aux traits sereins, un champ de blé entouré par de vieilles clôtures. Un ponton qui donne sur la mer. Des silhouettes travaillent au champ

Estel

Messages postés : 11

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cahier d'Estel

Message par Estel le Dim 20 Aoû - 14:14

Fumer ça détend mes nerfs, mais ça me fait poser trop de questions, c'est pour ça que j'ai besoin de boire en même temps.

Estel

Messages postés : 11

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cahier d'Estel

Message par Estel le Mer 23 Aoû - 16:24

Plus rien à écrire là dedans, une vie à vivre.
Souvent je me lève le matin en me demandant si c'est bien la mienne.
Bonheur, sérénité arrivée si vite, destin incompréhensible.
Je suis là, avec ces deux êtres qui sont désormais tout ce qui compte pour moi.
Je ne me reconnaît plus, qui suis-je ? Quels sont ces vagues souvenirs qui tournoient au loin dans mon crâne ? Ce n'est pas moi, cette femme.
Au loin, les pas lourds d'un ancien, un elfe passe dans la rue en fredonnant une mélodie légère.
Je n'arrive plus à donner de mot sur mon être, je crois qu'auparavant j'aurai su me définir, je suis devenu un mystère pour moi même.
Est-ce que le bonheur me va bien ? Est-ce que l'ennui et la lassitude vont venir ?
Je ne sais rien de tout ça, j’attends juste qu'elle se réveille, pour cueillir un baiser.

Estel

Messages postés : 11

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cahier d'Estel

Message par Estel le Lun 28 Aoû - 18:20

Écriture très rapide, quasiment illisible, des dessins de vagues et de cercles sont raturés ça et là, parfois, 'un dessin de bateau, où de personnage, mais toujours inachevés.

Il faut que j'écrive.
Dehors, le soleil se trémousse sous les nuages, j’entends une voix lointaine : "Pain frais !"
L'esprit doit s'occuper, c'est vital, je compte les carreaux de la fenêtre, il y en à douze, douze carreaux, douze carreaux c'est deux carreaux multipliés par six..
Pourquoi douze carreaux ? Pourquoi des carreaux d'abord ? Pourquoi pas juste un carreau pour une fenêtre, juste une fenêtre.. Ce doit être plus compliqué à faire des carreaux, d'autant qu'on voit moins bien l'extérieur..
...
Hier j'ai vu un orc, il était vert.
Je veut chanter sur ce cahier, mais quand j'écris l'on n'entend pas les notes.. les mots ont quelque chose de si froid...
Cascade de cheveux roux, yeux bleus, visage sorti d'un songe, il faut la regarder bien fixement pour ne pas penser que... début d'un mot, raturé férocement
Mon corps est engoncé dans quelque chose d'étrange, peur de faire des gestes trop amples.
Je joue avec le chaton, il me mordille le doigt.
...
Dwalido se saoule quelque part, profite de sa vie..
Soleil se glisse par la fenêtre..
Je me souvient d'un jour, quand j'étais petite et que je sortais de la mine, le vent faisait valser les champs dans un mouvement uniforme, mes haillons se laissait porter par l'air, traversait mes cheveux, quelque chose d'insondable m'avait touchée.
...
Remembrance d'un sourire tragique et beau.
...
Tout cela ne veut rien dire, mais je préfère au silence.
Statues qui s'ennuient à l'entrée, hommes qui dorment en marchant, âmes de passage...
...
Diable, il faut que j'écrive, pour ne plus penser à cette morte qui patiente sur la table.

Estel

Messages postés : 11

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cahier d'Estel

Message par Estel le Jeu 7 Sep - 17:05

Des âmes tournoient autour de mon être, font valser mon cœur par leurs chaînes
Un appétit sauvage me dévore, celle-ci m'a mis le diable en moi. Le jour se lève, elle part. Me voilà face à cette journée vide de son être
Dans mes mains inutiles, je tiens mollement cette journée, je ne sais qu'en faire
Tant d'heures à bruler, je regarde la petite d'un œil, qui se réveille difficilement
Les mots des livres sont vides et gris, le paysage est prévisible, ennuyant
...
Les yeux qui brillent, la conscience qui s'éteint, cerveau troué comme mes vieilles guenilles
Seule au milieu d'une rue pavée, la faucheuse me fait un signe de la main
Le calme intérieur, la belle farce, je veut changer la tisane de mon verre en bière
Parfois, juste pour passer le temps, j'ai envie d'insulter la terre entière
Mais cela m'ennuie, alors je regarde le ciel, j’attends que le soleil se déplace, j'enrage qu'il n'aille pas plus vite, je le fixe pour lui faire sentir mon impatience
..
Où alors, j'écris vaguement sur ce cahier, je devrais garder ces mots pour moi.
Je ne sais pas ce que je cherche en écrivant ici, elle pourrait le lire, encore une fois
Je suis trop impulsive, calmons nous
Dessin vague de collines aux traits longs et évasifs

Il faut que je trouve quelque chose à faire de ces journées, je ne peut pas continuer à trainer mon âme ainsi, d'auberge en rue, en forêt. Mais, ce qui est horrible.. c'est que j'ai déjà tout, rien à chercher, aucun effort à faire, aucune urgence.. ça n'a pas de sens.

Estel

Messages postés : 11

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cahier d'Estel

Message par Estel le Ven 15 Sep - 18:08

J'ai pris un temps pour me retrouver sur ce cahier, c'était une erreur
A chaque fois que je m'apprête à écrire sur ce cahier, je me regarde d'abord, et ce que j'ai vu aujourd'hui m'effraie.
J'ai perdue mon être dans une folie sans bornes, mes pensées ne s'orientent plus que sur une chose : Elle
Visage omniprésent dans mon esprit, désir tenace qui me brûle les entrailles
Si je veut écrire, je ne peut écrire que son nom, et ses yeux et son..
Si elle s'éloigne de moi, je sent ma vie qui s'arrache
Et quand elle est ailleurs, je ne suis qu'une bête furieuse de jalousie
Qu'est-ce que je suis devenue ? Que reste t-il de moi ?
La folie me domine, je n'existe plus.
Il faut que je cherche dans mes souvenirs, que je me retrouve, raviver des choses vraies.
..
C'était il y a quelques années, des rumeurs de guerre courrait dans la campagne, et Stormwind nous le faisait ressentir. La dîme était énorme pour nourrir les soldats, le pain m'était ôté de la bouche, un homme qui me couvrait quelque peu du besoin, et qui me rassurait le soir, était partis à la guerre, je me retrouvait seule.
Il paraît qu'on se battait contre des démons, "la légion ardente" je préférais ne pas y penser.
Je ne pouvait plus payer l'auberge, et je dormais dans le foin de l'écurie, d'autres était moins chanceux, et risquait leur vie dans le froid de la forêt, entourés par les loups.
La nuit, j’avais le corps en miette de trop de travail à la mine, mais je ne pouvait me permettre de dormir, je pêchait sur les bords du lac Cristal, l'esprit dans le vague.
..
Une nuit, je me suis endormie au bord du lac. Je me suis réveillée par les cahotements d'une charrette, qui faisait battre ma tête contre un objet solide, ma jambe était laissée à l'abandon au dehors de la charrette, traînant mon pied douloureusement contre la caillasse de la route.
J'ai regardé au dehors, j'étais toujours à Elwyn, sur une route lointaine de Goldshire, plus loin vers l'Est.
Autour de moi était entreposée des objets divers, je reconnut ma canne à pêche laissée contre des caisses, un homme était assis à l'avant, vieux et voûté.
Il m'a sourit et à pris dans sa poche une boutei L'écriture s'arrête soudainement
..

La voilà, elle à mis sa robe noire, je continuerait cette histoire plus tard.
L'écriture bave contre les feuilles, le cahier à été refermé avant que l'encre sèche

Estel

Messages postés : 11

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cahier d'Estel

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum