Rapport scellé d'une main nacrée, courbée en croissant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rapport scellé d'une main nacrée, courbée en croissant

Message par TaltosQueen le Dim 14 Mai - 13:40

La feuille de lin reposait, vierge, en face de la druidesse, sans encre ni plume à son côté. Assise sur un amoncellement de racines pratiquement fait pour elle, Maldwyn s'apprêtait à écrire, et ne le faisait pas. Ce moment était toujours un peu spécial, un peu difficile, un peu désiré et un peu craint, et par conséquent il était toujours un peu retardé. Quand elle se décida, Maldwyn remonta le cuir cousu qui le recouvrait, révélant son nombril, auréolé par un tatouage représentant un simple cercle argenté, plutôt petit. Posant les cinq doigts contre la marque, la druidesse ferma les yeux, portant sur son visage cette expression fascinée qu'ont les prêtres baignés dans le Sacré, ou les Elfes de Sang dans le mana. Luisant sur sa peau déjà diaphane, le cercle d'argent se mit à trembler, à flotter, et passa comme un serpent du ventre de l'Elfe à son petit doigt. Si on l'avait observée à ce moment-là, on l'aurait surprise en train laisser surgir un sourire sous la sensation. Enroulé autour du doigt de la druidesse, le cercle d'argent continua à luire jusqu'à ce que son aura blanche prenne forme, consistance. A la fin de l'étrange rituel, une griffe acérée d'un étrange argent recouvrait le petit doigt de Maldwyn, et celle-ci demeura un instant fixe, hagarde, souriant dans le vide de façon inquiétante.

Quand l'Elfe sembla reprendre ses esprits, il y avait quelque chose de différent. Principalement dans son regard, mais aussi dans la teinte de ses lèvres, de sa peau, tout son corps semblait se trouver sous une lumière différente. Agissant comme s'il s'agissait d'une plume, elle commença à tracer des lettres sur le papier du bout de sa griffe, laissant dessus des traces argentées difficiles à discerner.

"A Dame Tyrande Murmevent,

Dame Tyrande, mon intégration au sein de la Septième Légion a pris un tour pour le moins inattendu, et qui prouve toute la nécessité qu'il y a à garder un œil sur les agissements des Humains. Après plusieurs mois passés en garnison dans la cité de Stormwind sans faire grand-chose de plus que l'exploration de ce Royaume, j'ai découvert une chose à laquelle je ne m'attendais pas : des Worgens occupent ce pays.

Je suis tombée sur le problème dans le Bois dit "de la Pénombre", où des groupes de Worgens sauvages hantent les coins les plus reculés de la forêt, comme en Orneval, mais ce n'est pas le plus grave. Une jeune femme, Aurore Tisselaube, ancienne membre de la Légion (expulsée pour trahison? Crime quelconque? Elle affirme que ses recherches sur les Worgens ont été la raison de sa mise au ban, mais des documents ont disparu... affaire louche, très louche) s'est révélée ÊTRE une Worgen, ce qui a provoqué une rixe violente aux abords de Stormwind entre plusieurs Légionnaires, certains prenant son parti, d'autres souhaitant la tuer à tout prix pour sa nature. J'ai découvert au passage que la Septième Légion a accueilli des démonistes en son sein... les Humains ne savent pas ce qu'ils font. J'ai réussi à éviter qu'il n'y ait des morts, mais j'ai découvert quelque chose d'autant plus grave : la Légion elle-même comporte des Worgens en son sein, y compris dans ses plus hauts rangs, et beaucoup leur sont plus loyaux qu'au Royaume de Stormwind.

Cette nouvelle souche n'a pas plus de connaissance du druidisme que les autres Humains. Le nom d'Elune leur est étranger, celui de Goldrinn, inconnu. J'ignore comment la malédiction a pu porter sur eux, mais elle semble fonctionner différemment : ils peuvent la "transmettre" par morsure, comme une maladie, et elle semble les affecter plus brutalement les nuits de pleine Lune - j'imagine en raison de leur ignorance de ce qui leur arrive. Il semble que par une forme de magie arcanique, ils parviennent à se garder sous contrôle, d'une façon assez efficace je dois l'admettre, mais vous savez mieux que moi ce qui s'est produit la dernière fois que l'on a supposé que des Worgens pouvaient simplement être "sous contrôle". Pour une raison encore inconnue, il semble qu'ils aient besoin de sang d'autres Humains pour rester "sous contrôle", ce qui rend la situation d'autant plus instable. A ce jour, quatre Worgens Humains sous contrôle me sont connus : Angeal, ancien Capitaine de la Septième Légion, Aurore Tisselaube, Mage aux activités suspicieuses (Risque élevé d'incident), Arken von Geld Tisselaube, ancienne Lieutenante de la Septième Légion, Mage également - ces deux femmes entretiennent une profonde relation amoureuse, et m'ont demandé de... les marier, puisque les coutumes Humaines le leur interdisent, pour une raison encore mystérieuse - et Landry Huxley, Guerrier et Légionnaire, farouchement opposé à tous les autres et au tempérament agressif (Risque élevé d'incident).

La situation a déjà officiellement dégénéré. Le Régent Bolvar Fordragon a pris connaissance de la vérité sur les Worgens, et fait emprisonner Angeal après que celui-ci ait perdu le contrôle face au Prince du Royaume Humain de Stromgarde, Galen Trollemort. Stromgarde a demandé sa tête, ce que Stormwind a accepté. Arken m'a révélé l'existence d'une conspiration visant à faire échapper cet homme à la mort, et m'a demandé mon aide. Devant la situation et ne pouvant vous contacter rapidement, j'ai dû prendre une décision : je suis venue en aide aux conjurés pour extraire le prisonnier lors de son transfert vers Stromgarde, ce qui fait désormais de moi une traîtresse aux yeux de Stormwind et de la Septième Légion. Je conçois que cela va à l'encontre de ma mission première, mais je pense que nous avons une réelle chance de "régler" le problème Worgen : ils m'écoutent, sont tout disposés à se contrôler, et ne veulent rien moins qu'être réintégrés par l'Alliance. Leur état n'a pas endommagé leur loyauté. Je compte les aider à faire exactement ça, et peut-être qu'alors, mes actes se montreront plus utiles que déloyaux. L'avenir me jugera. A l'heure actuelle, Angeal et Arken semblent réceptifs à l'aide que je leur propose, et cette dernière m'est reconnaissante des risques que j'ai pris pour eux, je pense qu'il y a un véritable espoir de régler cette affaire diplomatiquement. Les choses sont plus complexes du côté d'Aurore Tisselaube, je dois comprendre qui est cette femme. Quant à Huxley... c'est peut-être le plus gros problème : je doute qu'il ait la moindre chance de se contrôler, et Stormwind et Stromgarde sont en danger tant qu'il est en roue libre. Peut-être que le stopper sera la chance pour les Worgens de prouver leur valeur et leur loyauté. Ils en sont déjà à se surnommer "le Croc du Lion". Ça sonne plutôt bien. Ils sont actuellement réfugiés dans une caverne d'Orneval, près de la Perce des Serres vers les Serres-Rocheuses.

Le cas échéant, si la situation dégénère, si le groupe des renégats devient un danger pour Darnassus et pour l'Alliance..."

La peau de Maldwyn pâlit encore un peu plus avant qu'elle n'écrive les derniers mots. Quelque chose de spectral et d'effrayant passa par ses yeux.

"...je les éliminerai jusqu'au dernier. J'espère sincèrement éviter ce scénario.

En note personnelle... les enseignements des Gardiens du Bosquet m'ont moi-même aidé à être "sous contrôle", et comme vous l'avez demandé, j'ai appris l'art de la restauration, plutôt que de demander aux esprits séléniens de m'aider à déchaîner la colère d'Elune. Comme vous l'aviez demandé. Cela a déjà sauvé plusieurs vies jusque-là - dont celle d'Aurore Tisselaube - et les pouvoirs qui m'ont été conféré n'auraient pas pu être mieux employés que pour apaiser des Worgens. Toutefois, je crains de restreindre ainsi la véritable puissance de l’Éclat, et il me semble... il me semble qu'Elle voudrait que je surmonte la crainte de ce qui se peut se produire. Si je La laissais agir... il n'y aurait plus aucun risque, plus aucun danger de la part des Worgens. Il est vrai que les autres m'ont prévenu que de telles pensées pourraient me venir, surtout Wenn, et que je devais y résister. Mais je dois admettre qu'elles ont des arguments convaincants. Je n'ai heureusement pas eu à me servir de l'Eclat jusque-là, à part pour cette missive. Je crois toutefois qu'il serait utile d'en faire usage pour les Worgens. Je m'en remets à votre jugement.

Maldwyn Clairegraine, Agente de la Main d'Elune.
"

Ayant terminé, Maldwyn observa un instant sa griffe, la rapprochant de ses yeux pour mieux la regarder, si près qu'elle aurait pu se les percer. Elle dût se mordre la lèvre avant d'arrêter, et ne baissa que lentement la main vers son ventre avant d'insérer à nouveau le serpent d'argent dans sa peau. Son expression béate se changea en quelque chose qui ressemblait à la douleur, elle grognait seule avec elle-même. Et puis le tatouage reprit sa forme initiale, Maldwyn roula le parchemin, et la nuit retomba sur elle.
avatar
TaltosQueen

Messages postés : 27

Feuille de personnage
Race: Elfe de la Nuit
Âge : 982 ans
Descritpion:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum