Le journal d'Holywrath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le journal d'Holywrath

Message par Holywrath le Mar 2 Mai - 18:49

Holy regarde les pages vierges de son tout nouveau journal ... écrire dans ce bouquin l'aidera t-il vraiment à se soulager de son fardeau ? Holy lâche un lent soupir à rendre jalouses les magiciennes, et commence à écrire ...

Voilà que je fais comme Arken a tenir mes récits et pensées dans un bouquin ... je doute fortement de l'efficacité de cette méthode, mais si elle peut m'aider un tant soit peu à me soulager du poids du monde sur mes épaules .... Je reviens à l'instant de la cabane d'Angeal, en bordure de la forêt d'Elwynn. Avant cela, j'étais devant le régent Bolvar à défendre mon Capitaine et notre unité. Ce foutu Landry qui lèche maintenant les bottes du prince de Stromgarde était là aussi .... tout comme Udrial. J'ai débattu notre cause au mieux avec Volkov. Le régent ne voulait rien entendre et croit provisoirement Angeal coupable des accusations de Landry. Il m'a nommé Capitaine de la Légion et m'a donné un ordre ; je dois ramené le Capitaine Angeal, Aurore Tisselaube et la démoniste Perdura devant le régent afin qu'ils soient interrogés. J'ai bien évidement omis de mentionner que je sais où le Capitaine se cache. J'ai simplement dit que nous ignorons où se terre Perdura, mais que la tâche sera aisée pour Angeal et Aurore.

J'ai donc quitté le donjon de Stormwind avec Volkov en direction de la cachette d'Angeal pour lui faire part de ce qui a été dit au donjon. En arrivant sur place, je remarques les importantes blessures aux jambes du Capitaine. Arken et Dajiha étaient déjà sur place, étant les deux autres destinataires de la lettre d'Angeal indiquant où il est. J'ai aisément guéri les jambes blessées d'Angeal, puis je lui ai fait état de la situation. Il nous a dit qu'il se présenterait devant le régent, mais pas avant que nous aillons mis la main sur Aurore et Perdura. Je suis alors rentré à la caserne pour me mettre au travail. Je n'ai pas osé aller travailler dans le bureau du Capitaine de la Légion ... je me sens tel un imposteur à porter ce titre. Le Capitaine, notre Capitaine, mon Capitaine, c'est Angeal.
avatar
Holywrath

Messages postés : 88

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le journal d'Holywrath

Message par Holywrath le Mer 3 Mai - 0:39

Holy' revient à peine de raccompagner Aurore à la prison, encore un peu ébranlé par les événements de la nuit. Pauvre Arken... le destin ne cessera donc jamais de s'acharner sur elle ?

En pleine réflexion sur mes nouvelles fonctions et moi-même en patrouillant les rues de la ville, j'ai entendu des citoyens parler d'un procès d'envergure en cours au donjon de Stormwind. J'ai tout de suite couru jusqu'au donjon, très appréhensif de qui j'allais y trouver. Arrivé sur place, je vois tout de suite que mes craintes étaient fondées. Le Capitaine Angeal et Aurore étaient en train de comparaître devant le régent. Arken, Dajiha, Tirlire et Volkov étaient là, tout comme les deux traîtres ... J'avais tellement envie de cogner Landry, alors qu'il plaidait sa cause aux détriments de ses anciens camarades ... Finalement, la session a été suspendue et devra reprendre plus tard. Je n'ai toutefois pas l'impression que cette première séance a été profitable pour la Légion... Aurore et le Capitaine Angeal ont été escortés à la prison de Stormwind en attendant la suite du procès, alors que le reste d'entre nous sommes retournés à la caserne.

Alors que nous étions là à débattre des derniers événements et de la marche à suivre, voilà que la sœur d'Aurore, Aurora Tisselaube, débarque à la caserne, suivie de près par le soldat Coeurdelion. Arken a semblé très perturbée par Aurora et je me demande bien pourquoi. Que diable Aurore lui a t-elle raconté au sujet de sa sœur ? Ou était-ce seulement le fait de voir la sœur de sa femme qui mettait Arken dans cet état ? Aurora s'est simplement informée de sa sœur et où elle pouvait la trouver. Nous avons cru bon de ne pas lui révéler la vérité et Aurora a quitté la caserne en compagnie d'Arken, qui semblait toujours aussi stupéfiée.

J'ai donc pu enfin porter mon attention au soldat Coeurdelion qui avait apparemment d'importantes nouvelles à nous annoncer. Mais voilà qu'il nous dit avoir retrouvé l'héritier des Ménéthil... Encore des sottises, pensais-je ... le soldat a néanmoins conduit Dajiha, Udrial et moi-même devant une maison où se cachait apparemment le frère bâtard du prince Arthas déchu. Il est allé chercher un jeune homme dont l'apparence physique était très similaire à celle du prince. Coeurdelion nous a raconté qu'il a arraché cet homme à une patrouille de ces fous furieux de la Croisade écarlate. Il m'a remis des documents contenant des tests sanguins effectués par les mages de la croisade. Arken m'a révélé plus tard qu'il s'agissait bien de sang humain, mais qu'elle aurait besoin de temps pour analyser cela en profondeur. Inutile de s'emporter sur l'hypothétique statut de ce crétin de bâtard pour le moment, pensais-je. J'ai alors dis à Udrial que je souhaitais m'entretenir avec lui ... tu verras de quel genre d'entretien plus tard, mon bonhomme ...

Je me suis alors mis en route vers la maison d'Arken pour lui remettre l'analyse du sang, et aussi pour voir ce qui se passait avec Aurora. Je n'ai pas aimé la réaction d'Arken à la caserne à sa vue ... J'ai trouvé les deux femmes à l'extérieur de la maison. Arken nous a invité à entrer et j'ai vite compris qu'Aurora ne représente aucune menace, loin de là. Je me demande encore pourquoi Arken a réagi de la sorte à la caserne ... Je ne puis m'empêcher de trouver un certain charme dans la naïveté d'Aurora ... les Tisselaube sont vraiment de belles femmes en plus ... les trois mots suivants les points de suspension ont été raturés de manière à être complètement illisibles. Si seulement les événements de la nuit s'étaient arrêtés là ... mais non ! Voilà que le frère d'Arken, Lussien, que l'on croyait mort depuis 22 ans, débarque chez Arken ! Arken semblait complètement stupéfiée, la pauvre ... J'ai d'abord cru à une très mauvaise blague de l'individu, à un imposteur. De plus, Arken réagissait en panique lorsqu'il s'approchait d'elle. Je me suis donc interposé et questionné l'homme. À ma grande stupéfaction, il était en mesure de répondre aux questions que je lui posais sur le passé d'Arken, et il était brûlé au visage, ce qui correspond aussi avec le récit d'Arken. Et la chanson ... la chanson de pirate, bordel ! J'imagine que mon visage affichait un air presque aussi ahuri que celui d'Arken ... Heureusement, Arken a retrouvé l'usage de la parole... et a demandé à Lussien de partir. J'ai d'abord été très surpris par cette demande, mais c'était très compréhensible. Arken, la pauvre ... elle venait tout juste de commencer à faire son deuil de cette histoire ... et voilà que son frère Lussien surgit de sa tombe ! Lussien était très instable et sujet à des crises de convulsion, surtout lorsque sa sœur le repoussait. J'ai tenté de l'assommer, mais je me suis loupé complétement et mon marteau a atteint la pauvre Aurora qui regardait la scène avec une totale incompréhension dans le regard. Arken a porté Aurora à l'étage et m'a demandé de foutre Lussien dehors. Je ne me suis pas fais prier pour obéir, mais Lussien s'est débattu efficacement. On entendit alors cogner à la porte, et ... il ne manquait plus que ça ... Aurore débarque à son tour ! Apparemment, aucune rune magique ne défend les portes des cellules de la prison ... Aurore a monté à l'étage où Arken et moi étions en train de lutter contre Lussien. J'ai été soulagé qu'elle n'émette pas de commentaire sur ma présence chez Arken. Au contraire, elle s'est montrée utile pour neutraliser le frère d'Arken. Aurore a ensuite aperçu le corps inanimé de sa sœur sur le lit pendant que je foutais frérot dehors. J'ai dégluti péniblement quand je l'ai entendue demander qui avait fait ça. Heureusement, Arken n'a pas répondu ... merci Arken ... et Aurore en a donc déduit que le responsable est celui qui foutait le bordel à son arrivée : Lussien. Elle a donc sorti aider Lussien à sa façon à coup de dague et de genou au visage. Pendant cette échauffourée, Lussien s'est mis à flirter ouvertement avec Aurore, je n'en croyais pas mes yeux ni mes oreilles. Cette manœuvre a eu pour effet de calmer significativement Aurore ... elle ne changera jamais ... et de mettre Arken en furie. J'ai observé attentivement Arken avec inquiétude pendant un bref instant, mais j'ai vite compris que cette colère était contrôlée et que je n'allais certainement pas me mettre sur son chemin, c'est ça technique de contrôle après tout ... J'ai donc tranquillement profité du spectacle d'Arken qui boxait Lussien. Frérot va apprendre qu'il ne faut pas sous-estimer la droite d'Arken, jamais ! Après avoir pris une raclée au mains de sa sœur, Lussien s'en est allé à l'auberge. Je suis retourné à l'intérieur avec les deux magiciennes. Maintenant qu'elle n'avait plus personne à frapper, Arken semblait avoir plus de difficulté à se contrôler. Serait t-il possible qu'elle parvienne à garder le contrôle en se défoulant ? Si c'est le cas, je jure de lui prêter ma mâchoire si nécessaire, mais je préfère de loin ne pas avoir à le faire ... cette droite ... j'ai donc préféré tenter de l'appaiser en lui parlant, tout simplement, et ca a fonctionné ... jusqu'à ce qu'Aurore mentionne Salviati. Arken est immédiatement retournée dans son état de furie, toujours la sienne, pas celle du worgen. Elle a hurlé à Aurore de lui dire ou se trouve Salviati. Je n'avais jamais vu Arken crier de la sorte ... c'était à faire fuir un ours. Puis, elle m'a hurlé la même question en m'empoignant le tabard. Avant même que j'aie pu tenter quoi que ce soit, Aurore a giflé Arken pour la raisonner. Le coup a eu l'effet escompté ... bien que j'ai senti un léger élan de colère à la vue d'Arken giflée. J'ai tenté la même chose en Arathi pour la raisonner. Cependant, elle avait complètement perdu le contrôle cette fois-là et donc, je frappais un worgen, pas Arken ... serais-je capable de la même chose sur Arken ? Je crois que je préfère encore prendre ses coups ... Les cris d'Arken ont réussi à réveiller Aurora qui était toujours à l'étage ... elle est descendue... et Aurore s'est immédiatement caché derrière moi ! Je suis resté un peu stupéfait par cette réaction cocasse. Jamais au grand jamais je n'aurais cru voir Aurore se cacher de quelqu'un de cette manière. Toutefois, elle s'est montrée après un certain temps, et la pauvre Aurora est restée stupéfiée à la vue de sa sœur...

L'une des raisons initiale de ma venue chez Arken, c'était aussi pour lui proposer mon ancien poste de Lieutenant. Je lui ai donc proposé, mais après cette rude soirée, je m'attendais peut-être à un refus. Mais non ! Elle semblait plutôt motivée à l'idée. J'étais soulagé ... je suis assez anxieux de porter le titre de Capitaine et je suis heureux qu'Arken soit là pour m'épauler. J'ai besoin qu'elle soit là pour m'épauler ... Je lui ai ensuite demandé son avis sur la nomination de Dajiha à son ancien poste de sergent et elle était d'accord avec mon choix. Dajiha est une soldate exemplaire, mais c'est surtout le fait que le Capitaine l'a mise dans les destinataires de sa lettre, preuve de la confiance qu'Angeal a pour elle. Je ferai donc de même. J'ai ensuite ramené Aurore à la prison sans histoire... quelle nuit ... je devrais sans doute garder un œil sur les agissements de frérot...
avatar
Holywrath

Messages postés : 88

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le journal d'Holywrath

Message par Holywrath le Mar 9 Mai - 8:06

Holywrath regarde les deux dagues posées sur la table, à coté de son journal, et un frisson lui parcourt tout le corps à l'idée de ce qui aurait pu se produire...

L'idée d'un mariage l'espace d'un instant ...tout semblait si beau et si heureux. Puis, comment tout a dégringolé si rapidement, je ne saurais le dire. Tout cela me semble maintenant si loin... ce que je sais, c'est que tout est allé de travers ce soir, et je ne peux que me sentir responsable d'une certain manière ...

Promesses non tenues, choix imposé qui n'existait pas...ces choses ne sont pas de mon fait ... ou le sont-elles ? Mon retour chez Arken après qu'elle m'ait annoncé son départ sur le bord du lac ... Arken qui entrouvre finalement la porte ... Aurore qui sort de la maison très mécontente... Aurore sur le bord du canal ...la dague d'Arken plantée dans le mur ... Aurore qui me balance un trait de givre ... le corps inanimé d'Aurore sur le pavé...la confusion d'Arken ... Arken qui prononce ces mots fatidiques et qui quitte la scène ... Aurore brisée à en oublier Angeal en prison ... Aurore qui me tend sa dague ...

Angeal, mon vieil ami, j'espère que tu ne subiras pas les conséquences de ces tristes événements. Il nous faut te sortir de là malgré tout ...Arken, tu n'es pas au lac, ni au cimetière ... je crois avoir mon idée. Aurore, tu t'es enfermée chez Arken ... Un remède, une solution à cette foutue infestation, je vais trouver ; s'en est assez, déjà trop on trop souffert ...
avatar
Holywrath

Messages postés : 88

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le journal d'Holywrath

Message par Holywrath le Ven 12 Mai - 5:51

Holywrath s'assoit devant son journal qu'on vient tout juste de lui remettre. Les deux dagues sont toujours là, l'une avec l'autre, comme leurs propriétaires. Cette soirée a été pour le moins intéressante ...

Après avoir pris connaissance des lettres d'Arken, je me suis dirigé à Tanaris où elle dit s'être réfugiée ... avec Aurore ! Je n'en croyais pas mes yeux en lisant les lettres. Pas après ce qui s'est passé quelques jours avant ... impossible ... et pourtant ! J'ai retrouvé leur trace à la pointe sud de Tanaris juste après avoir croisé un bon litre de sang frais sur le sable...

Arrivé sur place, j'ai du me résoudre à l'évidence. Elles sont toujours ensembles ... malgré la crise injustifiée d'Aurore ... malgré le trait de feu ... et malgré tout le reste ! Arken répondait a mes questions en tentant de justifier les actions de sa douce. Du coup, j'étais devenu le grand méchant ... comment Arken pouvait-elle être aussi aveugle ? Est-ce à cause de son inexpérience amoureuse ? S'accroche-t-elle à Aurore comme à une bouée, croyant que personne d'autre ne pourrait l'aimer ? Et c'est à ce moment que j'ai remarqué les deux cicatrices au cou d'Arken et compris à qui appartient le litre de sang .... le litre ... ces deux-là ne sont pas les seuls à contenir une bête. J'ai complètement perdu mon sang froid à ce moment. Mes accusations ont manifestement touché une corde sensible, Aurore ayant perdu le contrôle de ses moyens en me balançant un coup de poing auquel j'ai répliqué avec rage. Et, sans être l'agresseur, j'ai encore passé pour le grand méchant. Arken m'a mis toute une droite en guise de représailles. Holywrath se masse la mâchoire, sentant encore les effets du formidable coup. Décidément, la droite d'Arken ... Aurore a par la suite tenter à nouveau de me frapper, mais elle était beaucoup trop énervée et j'ai évité sans mal.

Arken s'est retirée au loin, laissant Aurore et moi s'engueuler librement. Pauvre Arken ... regarder les deux personnes qui lui sont le plus cher se sauter à la gorge de la sorte ... je n'y ai pas pensé sur le coup tellement j'étais en rage ... j'ai déballer mon sac à Aurore à savoir qu'elle est responsable de beaucoup des maux récents d'Arken. Ça a eu pour effet de la briser, encore une fois. Plus un mot après. Je dois dire que je n'ai senti aucun remord sur le coup, mais maintenant ... Holy' lâche un très long soupir qu'aucune magicienne ne serait capable de reproduire... je crois que j'y suis allé un peu fort. C'est toutefois grâce à cela que j'ai enfin pu exposer mes craintes et inquiétudes à Arken concernant son attachement à Aurore. Je voudrais tant la croire et être aussi sûr qu'elle ... mais j'en suis incapable .. pas après tout ce qui s'est passé. Arken m'a dit que le passé est le passé. Il est vrai, mais il importe de tirer des leçons du passé. J'espère que tu t'en rendras rapidement compte, chère amie.

Malgré tout cela, Arken tient toujours à marier Aurore et à ce que je sois son témoin pour le mariage. Je lui ai demandé un délai pour y réfléchir. Il importe de me calmer avant de prendre une décision à ce sujet, mais je ne suis pas très optimiste ...

----------------------------------------------------------------------------

En chemin vers Stormwind et de passage à Ironforge, voilà qu'une elfe qui m'est complétement inconnue me demande de la suivre. Elle m'a affirmé faire partie de la garde secrète. J'étais très sceptique au début ... jusqu'à ce qu'elle sorte mon journal de sa poche et m'affirme être au courant de ma présence à Tanaris ce soir avec Aurore et Arken ! Elle m'a proposé un moyen pour un worgen de contrôler sans effort sa faim et sa rage en forme humaine et presque sans effort une fois complétement métamorphosé. Elle m'a expliqué que son motif est d'empêcher une infestation de la malédiction au sein de l'Alliance. Ayant pris connaissance de la dernière entrée de mon journal, elle a donc décidé de m'aider. Cette druidesse s'appelle Ecco Sombretraillis. Comme personne ne connait mieux ce mal que les druides, je lui ferait confiance et je demanderai à Arken ce qu'elle en pense quand j'en aurai l'occasion ... Holywrath met son journal dans sa poche. Il vaut mieux le trainer partout maintenant ...
avatar
Holywrath

Messages postés : 88

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le journal d'Holywrath

Message par Holywrath le Mar 16 Mai - 13:10

Holywrath se réveilla tôt ce matin là, couché dans l'alcove sud de la Perce, tout près d'une belle jeune femme blonde ... il l'observa dormir pendant un moment, avant d'aller chercher son journal.

Ces derniers jours ont défilé très rapidement dans mon esprit. D'abord, la mystérieuse visite de Durzoblint à mon ancien bureau à la caserne, me prévenant d'une soi-disant infestation de démons aux Terres Foudroyées. Il serait peut-être judicieux d'y aller avec quelques membres du Croc de Lion, et si c'est vraiment vrai ... nous ferons notre devoir envers l'Alliance. Durzoblint et sa bande .. les parjures ... gagneront alors ma confiance ... un peu...

Puis, le transfert d'Angeal vers Stromgarde. Le sauvetage fut un succès. Maldwyn a mené Angeal en lieu sûr dès le début de l'escarmouche. Je suis certain qu'il aurait préféré y participer, mais il était complétement désarmé et sans protection, c'était mieux ainsi. Aucun de mes camarades n'est décédé. J'ai été celui qui a vu la mort de prêt, mais je fus sauvé grâce à la potion d'invisibilité d'Arken .. elle avait tout prévu, comme d'habitude ... et la bénédiction de protection du lieutenant Sered. J'ignore encore pourquoi il a fait cela, voyant que j'ai contribué à la libération d'Angeal, mais je lui suis redevable.

Nous sommes maintenant installés dans la Perce des Serres-Rocheuses. Aurora, la sœur d'Aurore, nous y a rejoint. Holywrath lève les yeux de son journal pour observer encore un peu le sommeil d'Aurora. Elle est magnifique et digne d'admiration... Hier, j'ai pu tuer quelques éclaireurs du poste de bois-brisé. Ils ont massacré des estafettes elfe de la nuit qui espionnait leur camp et ont lancé une attaque sur l'avant-poste d'aile-argent. Ne pouvant pas prêter main forte à nos alliés elfe de la nuit directement, j'ai répliqué comme j'ai pu. J'ai également été témoin d'un certain intérêt d'Arken et d'Aurore pour les hommes la même journée ... les deux grandes amoureuses se mentent-elles à elles-mêmes ? Parlant des magiciennes, je crois que Maldwyn devait débuter son rituel worgen sur Aurore cette nuit ... cela doit être terminé je présume à l'heure actuelle. Je vais aller voir de quoi il retourne à l'instant ...

Holywrath ferma son journal, le remis dans sa poche, regarda Aurora dormir encore un peu, puis quitta l'alcove en direction de la forêt d'Ashenvale.
avatar
Holywrath

Messages postés : 88

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le journal d'Holywrath

Message par Holywrath le Sam 1 Juil - 8:25

Holy rentra d'Ashenvale tard ce soir là après une dure journée de combat et d'entraînement. Les combats furent rudes et éprouvants aujourd'hui, mais il s'est tenu droit et fier devant les forces de la Horde, ne cédant pas un pouce de terrain. Il rentra à l'auberge de Darnassus, complètement épuisé. Trop épuisé pour retirer son armure avant de se coucher. Trop épuisé pour remarquer la lettre posée sur sa table de nuit. Il a tout juste le temps de porter encore une fois son regard sur la magnifique vue qu'offre cette magnifique ville et de retirer son casque avant de s'endormir comme une masse.
Le lendemain matin, Holy est assis dans sa chambre devant la lettre laissée la veille sur sa table de nuit, les mains posées de chaque côté de sa tête. Le paladin se leva pour aller chercher son journal, se rassis à la table et commença à écrire...

Elles sont parties. Elle est partie... Je suis soulagé d'apprendre qu'elles ont été blanchies par Darnassus, mais c'est une bien maigre consolation en comparaison à cette douleur, encore elle. Bien que la source soit différente, la douleur, elle, est la même. Je la reconnais, elle qui était tapie dans les ombres en attendant de me resauter à la gorge ... elle m'a retrouvé. Pourquoi ça doit toujours finir ainsi ? Suis-je donc destiné à finir seul et éloigné de tous ? Je suis ici, entouré des elfes de la nuit. Mais qui sont-ils vraiment ? Mes amis ? Mes alliés ? Des alliés, tout au plus. Des membres de l'Alliance que je me suis efforcé de défendre toute ma vie. Et pour qui, pourquoi ? Je lève les yeux sur le décor qui, encore hier, m'émerveillait, me rassurait, me donnait de la quiétude, me donnait envie de continuer à me battre. Je le regarde maintenant et il ne me parle plus. Toutes ces couleurs me semblent fades et je n'arrive plus à y voir les promesses d'hier. À quoi bon tisser des liens avec des gens si c'est pour les voir disparaître et en souffrir ? Peut-être avait-elle raison depuis le début. Peut-être vaut-il mieux éviter de s'attacher aux gens si c'est toujours pour finir en peine ou en deuil. Plus on aime, plus on a à perdre... Je vais poursuivre mon travail ici, seul. Je ferai la seule chose que je sache faire, la seule chose pour laquelle je sois vraiment fait, la seule chose qui me prouve que je suis vivant.

Holy range la lettre à côté de son poème, enfile son casque et empoigne sa masse, avant de prendre la route du goulet.
avatar
Holywrath

Messages postés : 88

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le journal d'Holywrath

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum