Le retour de la fugitive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le retour de la fugitive

Message par Salviati le Mer 13 Juil - 0:11

"Où aller ?" Une question si simple à se poser mais dont la réponse, ou sa tentative, apparait comme déchirante. Partir, c'est abandonner quelque chose, c'est ne pas être à une multitudes d'endroits, choisir une destination c'est renoncer à toutes les autres. Mais renoncer était la seule action, si c'en est bien une, que Salviati accomplissait. Non pas qu'elle savait vraiment ce à quoi cette notion référait, ni précisément ce qu'elle laissait derrière elle mais c'est en cela que consiste l'excellence du lâche, cette détermination à s'effacer quoiqu'il advienne.
"Lâche..." Ce mot, elle l'avait entendu souvent. Il tournait sans cesse dans sa tête celui là il ne fuyait jamais au moins. "Mais moi, qu'ai-je fuit ? se demandait-elle en remuant la boue sous ses bottes. Ce n'est pas moi qui ai fuit, ça a toujours été les autres, depuis le début... c'est une erreur."
Qui lui avait dit cela pour la toute première fois ? Elle ne se souvenait plus, elle le rêvait. Chaque nuit depuis cette fameuse rumeur. Elle songeait quand la silhouette obscure d'une créature terrible apparaissait devant elle. Un homme colossale avec une tête de loup cyclopéenne au centre de laquelle un œil bleu dépourvu de sclère la fixait. Ses crocs ébréchés, sa langue gluante s’approchait, elle pouvait sentir son haleine agréable... du lilas. A ce moment là l’œil opaque se perçait et une écume pourpre se déversa de la cavité organique. L'odeur devenait de plus plus oppressante mais Elle ne pouvait pas s'empêcher de humer son effluve jusqu'à ce qu'elle aille elle-même découvrir son origine dans la gueule de la bête. Le liquide chaud coulait sur ses épaules. Elle sentait les tissus de sa peau se désagréger au contact de ce fluide étrange dont l'effet à l'apparence si toxique ne produisait pas la moindre douleur, bien au contraire. Tandis qu'elle se laissait envouter par ce mascaron hideux quelque chose se déroba sous ses genoux la faisant choir vers on ne sait quel abîme. Les crocs auxquels elle essayait de s'agripper la trahirent également, l'un fondait au contact de sa main tandis que l'autre faisait naitre sur ses flancs des déclinaisons de lui-même acérées rendant la prise insoutenable. Quand elle céda et qu'elle s'engouffrait dans le noir elle entendu de nouveau ce fameux mot : "lâche".

Sa marche était confuse, à travers les pavés, la terre battue des sentiers et la terre retournée des champs, les feuilles mortes et les racines de la forêt jusqu'à la roche ascendante. Faute de savoir où aller elle se résigna à marcher tout droit. Néanmoins cette rigueur confrontée à l'intempérance des passages ne pouvait que courber l'échine, l'errance s'installa de nouveau. " Un an ? C'est quand même... c'est plus que je ne l'aurai cru. Comment ai-je pu ? Ici c'était toujours Sal'... on m'appelle comme ça. Sal'...Sal..." Elle ne pensait plus qu'à cela.

Salviati

Messages postés : 44

Feuille de personnage
Race: Humaine
Âge : 24 ans
Descritpion:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum