Les races de la Horde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les races de la Horde

Message par Skilgannoon le Jeu 29 Oct - 18:23

Histoire brève :

Peuple de puissants guerriers axés non pas sur la violence gratuite comme beaucoup le pensent, mais sur un véritable culte du combat, de l'honneur et de la justice.
Ils font en moyenne 2,20 mètres pour 210kg.

Issus pour la plupart de clans chamaniques, et vivant sur Draenor, ils furent manipulés par le démon Mannoroth le Destructeur qui le fit boire son sang. Les orcs infectés ont eu accès à cet instant a une puissance phénoménale et virent leur peau virer du brun au vert (changement de peau qui est devenu génétique). Au service de Kil'jaeden, ils décimèrent la plupart des draeneïs sur Draenor, puis, aidé par Medhiv a ce moment corrompu, ils arrivèrent sur Azeroth et écrasèrent par surprise le royaume de Stormwind.

Mais la Horde, poursuivant sa conquête au nord des royaumes de l'Est, elle fut vaincue avec l'énergie du désespoir et fut prisonnière dans des camps d'internement. Un jeune esclave nommé Thrall parvint à s'évader et à rallier une armée de libération orque dirigée par le chef de guerre de la Horde Orgrim Marteau-du-destin. Ce dernier périt au combat et confia son marteau et son titre de chef de guerre.

Thrall guida son peuple jusqu'à Kalimdor, dans Orneval, où une partie des orcs se fit corrompre par Mannoroth le Destructeur, dont Grommash Hurlenfer. Les deux orcs affrontèrent le seigneur des abîmes et Grom donna sa vie pour sauver celle des orcs, mettant fin à la malediction du sang qui les frappait.

Culture des orcs :

-Les orcs ont un très grand respect pour les chamans, Thrall (ou Go'el) en étant un lui-même. Les arts chamaniques sont également très présents et enseignés généralement aux enfants de père en fils.

-Ils éprouvent une haine féroce envers les démon. En effet, au vue de leur passé avec eux, il est logique de voir une haine aussi violente envers eux.

-Ils détestent les humains pour les emprisonnements dans les camps d'internement que la plupart des orcs d'âge moyen ont connus.

-Ils combattent principalement les Kal'dorei - elfes de la nuit - pour leur bois abondant. Ces derniers défendent leurs forêts d'un pied ferme.

-La devise des orcs n'est pas anodine : "Force et Honneur" c'est un principe qui DOIT être présent sur chaque orc. Ils aiment le combat et les champs de bataille, mais combattent toujours avec Honneur, faces à l'ennemi, implacables.


-Les Trolls :




Histoire brève :

Les trolls sont grand, musclés et ont de longues oreilles. Ils ont trois doigts sur les mains, et trois aux pieds, en plus d'une paire de défense. Les mâles ont un long nez et se tiennent penchés. Les femelles ont plus un physique proche des elfes et humains. (cf : WoWiki)

De toutes les races de World of Warcraft, c'est la plus ancienne. Elle était déjà présente lors de l'arrivée des titans. C'est une race intelligente qui était divisée en plusieurs races, elles mêmes divisées en plusieurs tribus.

Tous les trolls d'aujourd'hui descendent de la tribu Zandalar. La plupart des Zandalari appréciaient par-dessus tout le savoir. Seulement une partie désirait les conquêtes, et ils finirent par quitter la tribu pour en former d'autres. Les Zandalaris restants sont plutôt considérés comme des "prêtres".

Il y a environ 16 000 ans, les trolls règnent sur une grande partie de l'ancienne Kalimdor. A savoir que c'était à ce moment le seul continent d'Azeroth. Deux grands empires fondés par les tribus qui s'étaient séparés des Zandalari. L'empire Gurubashi, et Amani. Les autres tribus furent chassés des régions civilisées et furent contraintes de partir vers le grand nord (aujourd'hui le Norfendre) et ils batirent leur petite nation à Zul'Drak.

Les Gurubashi et Amanis éprouvaient une animosité réciproque, mais ne se firent que rarement la guerre. Pour cause : un ennemi commun, un troisième empire. Celui d'Azj'Aqir, contre qui ils ne purent avoir de victoire définitive, mais ont pu couper le royaume Aqiri en deux qui devinrent par la suite Azjol-Nerub dans le grand nord, et Anh'Qiraj, celui que nous connaissons sur Nostalgeek.

Les deux empires revinrent à leur habitudes et ni l'un ni l'autre ne s'étendit énormément. Seulement d'ancien textes parlent d'une petite nation de Trolls sombres qui fondèrent un colonie au coeur du continent noir. Là où se trouvait le puits d'éternité. En l'étudiant, ils furent transformées en créatures dotées de pouvoir extra-ordinaires. Les plus aventureux devinrent les premiers elfes de la nuit (Kal'dorei), et causèrent la Grande Fracture. La division de Kalimdor en trois continents !

L'empire Kal'dorei s'étendit rapidement sur Kalimdor grâce à leur terrible magie. Les deux empires Trolls étaient menacés par les Kal'doreis et leur pouvoirs destructeurs.


Il y a plusieurs races de Trolls comme dit précédemment :

Les trolls des forêts :

Durant la Deuxième guerre, les trolls des forêts unifiés par Zul'jin rejoignent les Orcs dans l'ancienne horde (qui leur avait promis la récupération de Quel'Thalas). Mais les orcs ont échoués, causant le départ de la plupart des tribus trolls dès la défaite face à l'Alliance de Lordaeron.

Les trolls des jungles :

Les trolls des jungles de la tribu Sombrelance après avoir étés expulsés de Strangleronce. Ils ont dû s'installer sur une île proche du Maelström en subissant les attaques des humains de Kul'Tiras, et des murlocs. Ils partirent donc avec les orcs en Kalimdor et intègrent la Horde après la troisième guerre.

Les trolls des glaces

D'une constitution plus robuste que leur cousins des forêt ou des jungles leur offrant une plus grande résistance au froid, les trolls des glaces viennent de la tribu la plus faible de des empires dissidents. Cependant, Zul'Drak survécut pendant des millénaires et fut assiégé par le Fléau mort-vivants.

Les trolls des sables :

Les trolls des jungles séparés de l'empire Gurubashi après la grande Fracture construisent Zul'Farrak, "Le joyau de Tanaris" dans le sud de Kalimdor. Les attaques d'ogres, des bandits bat-le-désert, des gobelins du Cartel Gentepression n'en laissa qu'une petite partie encore survivante, mais pas moins puissante. Le climat et l'environnement ont fait d'eux des trolls des sables.

Les Trolls sombres :

Ce sont les trolls mystérieux qui se sont basés au puits du soleil et sont devenus par la suite les elfes de la nuit et ont causé la Grandre Fracture. Il est impossible aujourd'hui d'en croiser un sur Azeroth.

Les Trolls mort-vivant :

Il est tout de même important de les citer : ce sont les trolls relevés par le Fléau mort-vivant après leur passage. Mais il est tout à fait possible qu'un des leurs provienne d'un rite vaudou, comme on peut le voir à Zul'Gurub par exemple.

Culture des Trolls :

-Primitifs et sauvages, ils sont connus pour leur cruauté, leur penchant pour la magie noire (vaudou) et leur xénophobie.

-Pour rien arranger au tableau, les trolls pratiquaient également le cannibalisme, même si la tribu sombrelance a officiellement renoncé à cette pratique en entrant dans la Horde.

-Un troll détestera toutes les races autres que la sienne, considérant les autres comme des êtres inférieurs. Malgré tout, une collaboration est possible avec un troll, s'il s'agit d'éliminer un ennemi commun, ou s'il peut avoir un profit. Sur toutes les races, il n'y en a qu'une seule qui se fait véritablement respecté et "appréciée" des trolls. Ce sont les orcs qui les ont aidés dans le passé, et qui les accueillent dans leur capitale.

-Les trolls sont de nature très isolés. Ils peuvent attaquer à vue n'importe quel étranger qui entrerait dans dans son territoire. Sauf s'il s'agit d'un membre de la Horde.

-Plus que détester les races il y en a 2 pour qui les trolls éprouvent une aversion totale. Les Kal'dorei, anciens trolls ayant mutés en elfes de la nuit et ayant causé la grande Fracture et l'apparition des démons en Azeroth, et les Réprouvés, pour avoir fait partie du Fléau d'Arthas. (A préciser que ces derniers ne sont pas appréciés de toutes les races).

-Tous les trolls parlent le Zandali, et certains ont appris l'Orc pour communiquer avec les autres peuples de la Horde. Il est amusant de remarquer qu'ils ont un certain accent Jamaïcain.

-Pour faire parler votre troll et faciliter l’immersion, il est préférable de s'exprimer ainsi pour dire par exemple :
"T'a encore trop cuit le gnome ! C'est raté maintenant !" = "T'a enco'we t'wop cuit le gnome ! C'est 'waté maintenant !"




Les Taurens :

Histoire brève :

Peuple pacifique se nommant Shu'alo dans leur propre langue, vivent depuis bien longtemps sur Kalimdor. Ils mesurent environ 3 mètres et pèsent aux alentours de 500kg. Ils vivent de la chasse au kodo, et étaient - avant la construction de Thunder Bluff - nomades.

Pendant longtemps ils furent en conflit avec les hommes-chevaux primitifs, subissant leurs harcèlement, les obligeant à toujours voyager pour les éviter. Les taurens se défendaient vaillamment mais l'agressivité des centaures était encore grandissante : ils exterminèrent le gibier, et les risques de famine grandissait pour les taurens.

Lors de la Troisième guerre, Cairne Sabot-de-sang croisa la route de la Horde, Thrall à sa tête. Cela allait radicalement changer le destin funeste des taurens. Une amitié naquis entre les deux chefs des peuples, et ils repoussèrent les centaures et les taurens purent atteindre les vertes plaines de Mulgore. Ils avaient une dette de sang envers le chef de guerre, et se joignirent à la Horde de Thrall. Ensuite, après la défaite des démons à Hyjal, la capitale Thunder Bluff fut construite.

Culture des taurens :

C'est un peuple pacifiste à la base nomade et chasseur/cueilleur. Ils éprouvent un immense respect envers la Terre-mère, et incarnent la tolérance même. Malgré tout, les taurens ne se font pas d'illusions sur le monde et sont conscients des dangers et de leur dette envers la Horde. Grâce à leur immensité, ils savent très bien se défendre physiquement, mais aussi sur le plan magique, étant donné qu'ils ont pu recevoir les enseignements chamaniques des orcs, mais aussi ceux des elfes de la nuit avec qui ils ont une affinité : le respect de la nature.

-Un tauren ne prendra jamais la décision d'attaquer un être, s'il y a des possibilités de dialogue. Les taurens estiment que la paix et l'harmonie doit être appliquée dans le dialogue et le respect, dans la mesure du possible.

-Un tauren ne sera jamais insultant ou irrespectueux, même lors d'un combat. Il traitera un prisonnier avec respect et dignité. Idem s'il s'agit d'un attaquant. S'il doit l'achever, il fera souffrir le moins possible.

-Les taurens, malgré leur grande tolérance et leur absence de haine, une difficulté à s'entendre avec les Réprouvés. Ces êtres sont à leur yeux contre-nature, des aberrations. Seulement ils les prennent également en pitié, au vue de leur triste histoire.



Les réprouvés :

Histoire brève :

Anciens peuple de Terenas Menethil II, les Lordaeronnais ont subi des assauts dévastateurs de la part du Fléau, ce dernier corrompant le paladin Arthas Menethil. Le prince de Lordaeron, sous la tutelle de Uther Lightbringer, combattit le Fléau et parvint à tuer Kel'Thuzad et son culte des damnés qui propageait la peste du Fléau dans tout le royaume.

L'Alliance était divisée et menacée par cette peste qui grandissait de jour en jour. Les rangs du Fléau continuaient de grandir, et Arthas prit de plus en plus de risques pour les vaincre si bien que ses Alliés finirent par le prévenir qu'il était en train de perdre son humanité.

La résolution et le désir de protéger son peuple allait causer sa perte. Il remonta la piste de la peste jusqu'en Norfendre, voulant l'éradiquer à sa source. Mais à la place, le prince trouva Frostmourne, l'épée runique et tomba par la même occasion entre les griffes du Roi-Liche. Pensant sauver son peuple avec ce pouvoir extraordinaire, il brandit sa lame maudite pour défaire les rangs du Fléau et éliminer Mal'Ganis, le seigneur de l'effroi, sans se rendre compte que l'épée lui volait son âme.

Rentrant à Lordaeron, la folie l'ayant complètement gagné, Arthas assassinat son père dans la salle du Trône et mena le Fléau contre son propre peuple, le relevant en mort-vivants. Hanté par Kel'Thuzad, il récupéra ses restes et les mena à Silvermoon dont il écrasa l'armée, et sa générale des rodeurs : Sylvanas. En châtiment pour lui avoir tenu tête, il la releva en tant que banshee, condamnée à servir l'Homme qui avait conquis Quel'Thalas et éliminé son peuple.

Arthas plongea les restes du nécromancien dans les eaux du puits du soleil, ce qui eut pour l'effet de le faire devenir un sorcier-liche. Grâce à cela, ils ramenèrent la Légion Ardente en Azeroth.

Seulement, l'emprise du Roi-Liche s'affaiblit grandement libérant nombre de mort-vivants qui se mirent au service des 3 Nathrezims (Balnazzar, Detheroc et Varimathras) et Arthas du fuir, escorté par ses banshees, dont Sylvanas. Cette dernière tira sans tarder sa célèbre flèche noire sur le chevalier de la mort, qui fut sauvé par Kel'Thuzad et emmené au Norfendre, pour rejoindre le Roi-Liche.

Sylvanas proclama la création des Réprouvés composés essentiellement des anciens Lordaeronnais ressuscités qui se dresseront contre tous les opposants sur leur route. Elle ordonna d'ériger une capitale dans les souterrains de Lordaeron et elle devint Sylvanas, la reine Banshee (ou la Dame Noire).

Culture des Réprouvés :

-Les réprouvés ont abandonné leur croyance en la lumière qui les a trahis, à leur yeux. Ils vouent un culte à l'Ombre, et basés sur les travaux de Natalie Seline est né le Culte de l'Ombre Oubliée, prêchant un équilibre en l'Ombre et la Lumière. Les prêtres réprouvés éprouvent une douleur insoutenable lors de l'incantation de sorts de lumière. Seulement dans un but de préserver cet équilibre, certains utilisent malgré tout un peu de lumière.

-Les réprouvés n'éprouvent ni besoin de dormir, de manger ou de boire, et n'éprouvent aucune douleur physique. Un guerrier ayant perdu un bras ne s'arrêtera pas de combattre. Ainsi, les nécrotraqueurs font partie des meilleurs assassins d'Azeroth, pouvant rester immobile pendant des mois, a surveiller leur cibles.

-Les réprouvés n'apprécient aucunement les autres races, encore moins les humains. Ils vouent une haine envers les vivants, à cause de leur condition difficile.

-Un réprouvé n'ira pas vers les gens en souriant, ou en étant poli (sauf s'il s'agit d'un supérieur hiérarchique). Il restera distant et ne parlera avec d'autres peuples que s'il est obligé.
avatar
Skilgannoon
Capitaine

Messages postés : 804

Feuille de personnage
Race: Elfe de la nuit
Âge : 131
Descritpion:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Notre reine, longue vie au mort vivant !!!!

Message par Nikitaxx le Sam 10 Sep - 22:57




Quelqu'un connait les paroles dans cette chanson svp par curiosité, ty l alliance ........


Dernière édition par Nikitaxx le Lun 12 Sep - 22:50, édité 1 fois

Nikitaxx

Messages postés : 12

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les races de la Horde

Message par TaltosQueen le Dim 11 Sep - 0:48

Pour les relations entre les Taurens et les Réprouvés, c'est un peu compliqué : c'est justement Cairne Sabot-de-sang qui a convaincu Thrall de les laisser entrer dans la Horde, voyant en eux un espoir de guérison et de rédemption. Leur compassion les a poussé à leur venir en aide malgré leurs oppositions radicales. Il faut noter aussi que les Réprouvés font croire que leurs apothicaires travaillent sur un remède à la non-mort, la Horde ne sait pas qu'ils développent la peste. Par ailleurs, il y aurait des messages secrets, des ententes et des tractations entre les Réprouvés et les Totem-Sinistres... Wink
avatar
TaltosQueen

Messages postés : 27

Feuille de personnage
Race: Elfe de la Nuit
Âge : 982 ans
Descritpion:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les races de la Horde

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum